Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 13:55

Le ginkgo biloba, arbre aux quarante écus ou arbre aux mille écus ... dont les feuilles ont une forme surprenante et magnifique aux couleurs de l'automne ... (biloba : deux lobes)

 

arbre-aux-ecus2

arbre-aux-ecus3

arbre-aux-ecus4


Partager cet article

Repost 0
Published by Véronique - dans Flore
commenter cet article

commentaires

Elmer 15/01/2012 18:19


Lumière dorée plaisante, cela vaut bien tant d'écus.

Pomme 09/11/2011 20:50



Il est drôlement scintillant ton arbre :)



gene 08/11/2011 23:00



superbe .bisous



Buddha 08/11/2011 21:57


il porte bien son nom celui-là ! superbe


andrée :0071: 08/11/2011 21:22



une vraie beauté ... cet arbre !!! bonne soirée



Nokomis 08/11/2011 19:51



Bon Soir Véronique,
J'adore cet arbre, mais on ne le voit pas souvent malheureusement.
Tes photos sont pleines de lumière, et j'aime !



cocole 08/11/2011 12:43



Voillà un arbre qu'il devrait être obligatoire de posseder dans son jardin !


:-) superbe !


bonne semaine



janou 08/11/2011 11:03



Vraiment superbe!bisous



Linda & Picasso ::0079::0071:: 08/11/2011 10:12



mon passage du jour frileux en poesie de novembre ....







Victor HUGO
  (1802-1885)



Novembre


Je lui dis : La rose du jardin, comme tu sais, dure peu ;
et la saison des roses est bien vite écoulée.
SADI.


Quand l'Automne, abrégeant les jours qu'elle dévore,
Éteint leurs soirs de flamme et glace leur aurore,
Quand Novembre de brume inonde le ciel bleu,
Que le bois tourbillonne et qu'il neige des feuilles,
Ô ma muse ! en mon âme alors tu te recueilles,
Comme un enfant transi qui s'approche du feu.

Devant le sombre hiver de Paris qui bourdonne,
Ton soleil d'orient s'éclipse, et t'abandonne,
Ton beau rêve d'Asie avorte, et tu ne vois
Sous tes yeux que la rue au bruit accoutumée,
Brouillard à ta fenêtre, et longs flots de fumée
Qui baignent en fuyant l'angle noirci des toits.

Alors s'en vont en foule et sultans et sultanes,
Pyramides, palmiers, galères capitanes,
Et le tigre vorace et le chameau frugal,
Djinns au vol furieux, danses des bayadères,
L'Arabe qui se penche au cou des dromadaires,
Et la fauve girafe au galop inégal !

Alors, éléphants blancs chargés de femmes brunes,
Cités aux dômes d'or où les mois sont des lunes,
Imans de Mahomet, mages, prêtres de Bel,
Tout fuit, tout disparaît : - plus de minaret maure,
Plus de sérail fleuri, plus d'ardente Gomorrhe
Qui jette un reflet rouge au front noir de Babel !

C'est Paris, c'est l'hiver. - A ta chanson confuse
Odalisques, émirs, pachas, tout se refuse.
Dans ce vaste Paris le klephte est à l'étroit ;
Le Nil déborderait ; les roses du Bengale
Frissonnent dans ces champs où se tait la cigale ;
A ce soleil brumeux les Péris auraient froid.

Pleurant ton Orient, alors, muse ingénue,
Tu viens à moi, honteuse, et seule, et presque nue.
- N'as-tu pas, me dis-tu, dans ton coeur jeune encor
Quelque chose à chanter, ami ? car je m'ennuie
A voir ta blanche vitre où ruisselle la pluie,
Moi qui dans mes vitraux avais un soleil d'or !

Puis, tu prends mes deux mains dans tes mains diaphanes ;
Et nous nous asseyons, et, loin des yeux profanes,
Entre mes souvenirs je t'offre les plus doux,
Mon jeune âge, et ses jeux, et l'école mutine,
Et les serments sans fin de la vierge enfantine,
Aujourd'hui mère heureuse aux bras d'un autre époux.

Je te raconte aussi comment, aux Feuillantines,
Jadis tintaient pour moi les cloches argentines ;
Comment, jeune et sauvage, errait ma liberté,
Et qu'à dix ans, parfois, resté seul à la brune,
Rêveur, mes yeux cherchaient les deux yeux de la lune,
Comme la fleur qui s'ouvre aux tièdes nuits d'été.

Puis tu me vois du pied pressant l'escarpolette
Qui d'un vieux marronnier fait crier le squelette,
Et vole, de ma mère éternelle terreur !
Puis je te dis les noms de mes amis d'Espagne,
Madrid, et son collège où l'ennui t'accompagne,
Et nos combats d'enfants pour le grand Empereur !

Puis encor mon bon père, ou quelque jeune fille
Morte à quinze ans, à l'âge où l'oeil s'allume et brille.
Mais surtout tu te plais aux premières amours,
Frais papillons dont l'aile, en fuyant rajeunie,
Sous le doigt qui la fixe est si vite ternie,
Essaim doré qui n'a qu'un jour dans tous nos jours.




Kala 08/11/2011 09:09



Magnificent light in all these images!



paddy 08/11/2011 07:56



un trés bel arbre et des photos trés belle aussi !!! 


le soleil semble de retour ce matin dans le sud alors peut etre quelques photos avec un beau ciel bleu comme sur les tiennes !!


bonne journée Véro



L. C. S. PHOTOS 08/11/2011 06:41



Bonjour Véronique,


Encore un travail fabuleux de ta part, cet arbre est vraiment superbe, couleur attirante et une forme pour ces feuilles qui sont vraiment jolies bravo !


Excellente journée



Christiane 07/11/2011 23:21



C'est un très bel arbre, tu en as fait de magnifiques images !


Bisous



Julien G. 07/11/2011 23:20



Souvenirs de Chine...


Merci


Julien G.



Sofie 07/11/2011 21:47



Coucou,


comme elles sont belles ces feuilles, j'aime bien l'avant dernière


bonne soirée 


bises



Isa 07/11/2011 21:46



Il me semble ne jamais avoir vu cet arbre... Bien étrange est-il... ;)


Merci pour cette découverte.



Naline 07/11/2011 21:19



Ils sont resplendissants pour le moment !



Marceline 07/11/2011 21:15



j'adore ces feuilles, je les trouve magiques ! et une couleur fascinante en cette saison.. bravo! Bisous Véronique..



Laure 07/11/2011 20:23



ça fait du bien ces belles couleurs avec cette grisaille qui dure !


Bonne soirée






maryg34 07/11/2011 20:21



C'est vrai que le ginko on a l'habitude de le voir vert ...


Bises


MARY



eva 07/11/2011 20:17



Oh, mon arbre préféré ! 



Marieluce 07/11/2011 20:12



Si ces écus d'or étaient des euros, il faudrait que toutes les forêts de France, de Navarre (et de  l' Europe toute entière) soient remplies de ces arbres fabuleux 



MITOU 07/11/2011 17:23



Si seulement nous avions toutes ces pièces d'or !!! 


gros bisous  MITOU



Kri 07/11/2011 16:19



Son surnom lui convient plus que jamais en automne!



Nicole 07/11/2011 16:10



Quelle splendeur, il mérite bien son nom...


Bises.



•-~•*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*•~-• 07/11/2011 16:00



j'ai trop aimé


mon souci de connexion étant réglé


je passe te souhaiter une très belle fin de journée


gros bisous 


 


.•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•. 


 



daphne44 07/11/2011 15:54



j'adore cet arbre ces feuilles sont magnifiques avec toutes ses teintes changeantes


bizzz



Linda & Picasso ::0079::0071:: 07/11/2011 15:42



magnifique la couleur!!


j'ai une fleur pour toi sur mon blog ce jour


:))


bisous






Brigitte 07/11/2011 15:32



Splendide, ça réchauffe, c'est très beau ! Bon début de semaine. Bises



Anne 07/11/2011 15:31



Superbe


on dirait les bouts de plumes de paon. Juste la couleur qui change


bisous



Abby 07/11/2011 15:01



Très joli et je ne pense pas connaître.
Bisous et bonne semaine



Belbe 07/11/2011 14:59



une mine d'or !



  • : Le blog de Véronique Brosseau Matossy
  • Le blog de Véronique Brosseau Matossy
  • : Photos de nature, fleurs, gouttes, macro, paysages dans les brumes ..., la nature en images et en couleurs. Angers et ses environs ..
  • Contact

Recherche

Boutique en ligne

Articles Récents

  • Coquelicots ...
    Il fleurissent bien cette année ! et toujours un plaisir de les voir !
  • Bébés hérissons au refuge ...
    C'est la pleine saison depuis début mai, des petits hérissons qui se retrouvent sans mère (qui s'est fait tuer ...) ainsi, lorsqu'une personne remarque un tout petit hérisson dans son jardin, il l'apporte à un refuge, ici, SOS hérisson 49 : Voici donc...
  • Les trèfles et papillons ...
    Sur les coteaux du Pont Barré (qui appartiennent à la L.P.O.) je suis allée pour photographier les papillons ... Voici des argus sur les trèfles : En repartant, longeant la petite route, une belle couleuvre traversait devant moi !
  • Les mésanges bleues n'ont pas niché au jardin cette année !
    Cela fait 3 ans que nous avons des nichées, par contre, depuis hier, passage de toute une famille de mésanges bleues et les petites juvéniles dont voici l'une "décortiquant" une araignée entre ses pattes et une patte d'araignée dans son bec ! Elle n'a...
  • La thomise (araignée) et la fourmi ...
    la thomise qui attend dans les fleurs .... pas impressionnée du tout la fourmi passe par dessus sans la contourner ! Je pense qu'elle n'est pas du goût de la thomise ... et elle doit le savoir !

Naissances

De la chenille au papillon : clic sur l'image

emergence 092

 

Naissance d'une cigale :

naissance cigale9

 

Naissances de mantes religieuses :

mantes-naissance

Naissance d'un puceron :

naissance-puceron

Naissance d'une coccinelle :

naissance-cox5